Le chemin du DIY et du 0 déchet dans notre salle de bain

Depuis que nous avons commencé notre aventure vers une vie plus saine, plus simple, nous faisons beaucoup de choses par nous-même.

Pourquoi?

Première raison : pour acheter moins de produits qui finirons dans la poubelle – voyez-vous j’essaye au maximum de faire mes courses dans des magasins 0 déchet.

Deuxième raison : pour savoir ce que je mets sur ma peau ou mes cheveux. Je pars du principe que tout ce qui va sur nous doit être consommable. Je ne veux pas avoir à lire des étiquettes avec des listes d’ingrédients dont j’ai aucune idée de ce que c’est.

Troisième raison : parce que se débrouiller seule c’est quand même super satisfaisant, surtout quand les produits marchent et plaisent!

Quatrième raison : parce que c’est le fun comme on dit au Canada!

Alors oui, il y a eu des ratés, mais je vois ça comme une opportunité de recommencer pour améliorer. Et puis après un petit bout de temps, je crée moi-même mes recettes!

Il y a deux types de personnes : celles qui suivent une recette à la lettre (comme mon mari) qui pour moi se traduit par un manque de créativité et il y a les ‘autres’. Celles qui sont incapables de suivre une recette sans la modifier! Et ça c’est moi. Que ce soit en cuisine ou pour mes DIY, il faut toujours que j’apporte quelque chose en plus.

L’urgence de passer par ce changement concernait plus notre salle de bain. Tous ces produits qui sentent bons, qui sont beaux, avec de belles étiquettes marketing qui attirent le regard… shampoings, après-shampoings, savons, laits corporels, multiples crèmes, bain moussants… bref, tout ça quoi!

Le but : TOUT remplacer – MAIS… finir tous les produits avant ou alors en faire des donations.

Il est TRES important, lorsqu’on passe par cette étape, de finir tous nos produits. Gardez en tête que le but n’est pas de gaspiller, bien au contraire!

J’ai commencé par le bain moussant – grosse déception. D’ailleurs je n’ai jamais réessayé ! Mais depuis je fais mes bombes de bain, et ça plait aux enfants. Bye bye bain moussant.

Ensuite j’ai fait mon après-shampoing : vinaigre de pomme ! J’ai les cheveux longs et je trouvais que ça les asséchait pas mal alors j’appliquais sur mon crane et je mettais quand même du démêlant sur mes longueurs. Le côté négatif et que ma fille trouvait que je sentais mauvais haha ! Mais l’odeur part très rapidement, je vous rassure!

Ensuite j’ai testé les savons-shampoings. Ici aussi je trouve que ça assèche les cheveux longs. Je les utilise sur mes enfants et mon mari s’en sert aussi. Pour ma part je vais acheter mon shampoing et mon après-shampoing dans un magasin 0 déchet, ou j’apporte mes bouteilles pour les remplir.

Puis sont venus les savons durs, sans emballages. Autant que j’aime faire mes propres choses, les savons ne sont pas encore au programme. Ils sont faciles d’accès, abordables, et je connais tout ce qu’il y a dans la liste d’ingrédients, alors pour le moment cela me convient.

Le lait corporel – je n’en utilise plus. Je suis passée au ‘baume’ corporel. Très facile à faire, il existe des dizaines de recettes sur Internet. En gros tu mets plein d’huiles et de beurres différents à chauffer, ça fond, tu mets au frigidaire, et voilà!

Et puis j’ai offert à mon mari pour Noël un rasoir, un vrai, avec une vraie lame comme on voit chez les barbiers ! Et également une crème à raser faite localement et 100% naturelle, dans un joli pot en poterie fait localement également. Et je lui ai concocté un spray après rasage à base de vodka pour désinfecter les micro-coupures.

Moi je me sers toujours de mon rasoir en plastique… j’attends que les lames soient épuisées avant de le remplacer.

J’ai également cousu une cinquantaine de cotons en tissus. Ne plus acheter de cotons au supermarché est très simple. De plus il vient dans du plastique et n’est pas écologique du tout. Les seules fois où je me sers de cotons jetables sont pour le dissolvant et pour désinfecter les bobos. Je n’en ai pas racheté depuis 2 ans je dirais et je n’ai toujours pas épuisé mon stock !

Eau micellaire, spray à l’eau de rose, démaquillant, crème après soleil, spray au sel rose d’Himalaya et aloe pour mes cheveux… font partie de notre quotidien à présent.

Pour mon visage j’utilise quelques goutes de vitamine E et quelques goutes de rose musquée.

L’hiver au Canada assèche beaucoup la peau de mon visage donc la nuit je mets une crème de nuit plutôt grasse que j’ai ramené d’Yves Rocher.

Les DIY que je fais impliquent évidemment l’achat de produits de base venant dans des bouteilles en plastique, j’en suis consciente. Mais ces produits durent longtemps et sont meilleurs pour notre santé. Ils ne sont pas testés sur animaux et sont meilleurs pour la planète.

Nous avons également switché à des brosses à dents en bambou. Moi j’ai toujours ma brosse à dents électrique, puisqu’elle marche toujours.,.. Pourquoi changer?

Nous avons essayé plusieurs dentifrices pour les enfants. Ceux qui viennent en pot en verre ne sont vraiment pas bons (au goût) mais la poudre que l’on peut acheter à Lush est vraiment délicieuse… mais pot en plastique (que je réutilise par la suite).

Puis je suis également passée au fils dentaire en fibre de bambou, venant dans un paquet en carton.

Il faut choisir ses batailles…

One Comment Add yours

  1. De jolis switch en effet 🙂 bravo à toi. Tu me diras si un jour tu veux essayer de faire tes savons 😊🌱

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.