To be or not to be égoïste

Je viens de lire un article qui expliquait comment des mères de famille avaient décidé de prendre quelques jours seules (sans enfants, sans compagnon, sans copines) pour se retrouver, écrire un livre ou simplement renouer avec leurs envies d’avant. Avant, avant les enfants, la vie professionnelle, la vie de couple parfois. Et puis la perception des autres sur ces escapades. La bienveillance ou non de l’entourage, les regards étonnés dans les restaurants au moment où une femme arrive seule mais surtout le besoin de se justifier: qu’en fait on n’est pas vraiment seule, qu’on a des enfants, qu’on a une autre vie. Certaines en ont même fait un business avec des escapades entre femmes, dans des endroits plus ou moins éloignés, un moment pour prendre soin de soi, ralentir le rythme.

Je comprends vraiment ce besoin de se retrouver. Je comprends aussi qu’on n’ose pas se l’octroyer. Et j’ai l’impression que le sentiment premier est l’impression d’égoïsme d’une telle démarche. Cela fait quelques temps que j’ai besoin moi-même de me retrouver. De savoir qui je suis en tant que femme et de ne plus être seulement « maman de » ou « compagne de ». Justement pour me sentir mieux dans mes différentes facettes. Pour retrouver un équilibre entre elles. Il y a eu des moments bizarres, par exemple, durant mon congé de maternité pour mon premier enfant, lorsque j’ai reçu un appel d’un recruteur à Londres pour me proposer un job (j’avais travaillé à Londres 2 ans auparavant) et après lequel je m’étais sentie prisonnière, je devais en fait intégrer une nouvelle facette de ma vie (et pas trop me plaindre que je n’avais plus de temps pour penser à moi). J’ai par contre l’impression qu’en découvrant cette nouvelle facette, on s’occupe des autres, on s’oublie soi-même. C’est aussi le modèle que nous renvoie nos mères, dans beaucoup de cas. Et s’affranchir de cela, ce n’est pas non plus évident.

J’ai de la chance d’être soutenue dans ma démarche par mon compagnon. Je continue à devoir essuyer quelques regards réprobateurs et apprends à détecter ce que cela engendre comme sentiment chez moi. J’ai aussi décidé de m’octroyer 6 mois sans travailler durant notre séjour au Canada alors que mon compagnon travaille et les enfants sont en grande partie scolarisés. Concrètement, j’ai 3 jours par semaine de 9 à 15h pour moi. Et j’avoue que s’autoriser à ne rien faire, c’est pas toujours évident. J’ai tendance à chercher de nouvelles activités, à essayer d’être rentable. Et pourtant, prendre du temps pour soi, pour de vrai, pour oser renouer avec de vieux projets, c’est aussi très grisant. J’ai toujours autant envie d’appeler mes amis quand j’ai un peu de temps libre mais je réapprends petit à petit à me promener seule sans but, à me poser avec un café et un magazine. Et bientôt, j’arriverai aussi peut-être à me déconnecter vraiment.

Ce lac toujours à moitié gelé, avec ses corbeaux, m’a captivé lors d’une de mes dernières escapades en solitaire

Il faut passer le cap, ne pas se tracasser de savoir si la démarche est ou non égoïste. Si elle nous fait du bien, elle en vaut la peine. Et pas besoin de payer des sommes astronomiques pour qu’on nous remplisse ce temps de séance de yoga, de conseils healthy pour bien manger,… Juste prendre du temps pour se promener avec soi-même et discuter avec nos pensées, c’est déjà beaucoup et ça fait un bien fou. Et ce conseil de vaut pas que pour les femmes, ça serait dommage que les mecs oublient de prendre du temps pour eux, seuls, de temps en temps aussi.

Vous trouverez l’article en question ici: https://www.lexpress.fr/styles/psycho/quelques-jours-en-solitaire-l-art-de-s-echapper-pour-mieux-renouer-avec-soi-meme_2065614.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.