Et si on en parlait sans tabou? Une histoire de filles mais pas que…

Une fois par mois (voire deux), mon humeur change, des réminiscences d’adolescence réapparaissent sur mon visage et j’ai envie de m’isoler du monde qui m’entoure pendant un jour ou deux au moins. On n’est pas toutes égales face à cette attaque mensuelle mais on s’équipe toutes pour passer à travers l’avalanche avec le minimum de dégâts collatéraux.

Et puis, quand on s’intéresse à sa santé et à celle de notre planète, on commence à regarder différemment les tampons et serviettes hygiéniques que l’on jette à la poubelle.

En moyenne, une femme utilise au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons, applicateurs, emballages individuels). La France comptait en 2005, 16 millions de femmes âgées de 13 à 50 ans, consommatrices potentielles, qui utilisaient 290 protections par an, selon Group’Hygiène, l’organisme professionnel français des produits à usage unique pour l’hygiène, la santé et l’essuyage. Outre l’aspect écologique, ces protections sont loin d’être neutres pour notre propre santé.

J’ai eu la chance de pouvoir en parler, sans tabou, avec plusieurs personnes autour de moi, de parfois attendre que certaines d’entre elles testent pour moi et ça m’a donné envie de partager certains témoignages avec vous aussi.

Il y a quelques temps une de mes copines a lancé un message d’alerte dans une conversation sur Messenger. On venait de passer un weekend entre filles et une discussion sur la cup s’en était mêlée. Noémie avait envie d’essayer mais voulait notre soutien. Son récit nous faisait marrer alors que l’on suivait son odyssée au fur et à mesure de la journée. Elle a entre-temps adopté la cup et a accepté de témoigner (avec humour) pour vous:

A little cup story

10h54:

« Je viens de la mettre à l’instant. Je ne la sens pas du tout! Impossible de dire si elle s’est déployée ou pas. Plus d’infos dans quelques heures, j’ai peur d’éternuer. »

12h:

« 1h20 plus tard… j’ai décidé d’essayer de vider ma cup. Alors alors… que dire???

MAIS QU’EST-CE QUI M’A PRIS???

Soit je l’ai rentrée trop loin, soit j’ai vraiment pas la technique. Mais tout ce que la fille comique a dit dans sa vidéo est vrai!! 😱Je me voyais déjà aller aux urgences pour « cup coincée » ou « descente d’organes causée par cup mal insérée.

Ils préviennent qu’il faut un peu de temps pour s’habituer… je ne sais pas encore combien de temps je me donne 😀. 4h si gros flux, 8h si pas énorme. La mienne était clairement pas remplie après même pas 2h, mais c’est bien pour s’entraîner 😅 »

16h:

« 4h plus tard, 2ème vidage ou vidange ou vendange c’est selon… Soit mes doigts sont trop courts soit mon vagin trop profond! J’ai vraiment du mal à la « décoller » et la tirer vers le bas. Mais j’ai mis au moins 5min de moins que la première fois 😊 à dans 4h 😘 »

22h:

« 6h plus tard, la cup est toujours au top!!! Pas de fuites, pas de douleurs! Elle a résisté à une balade sur le halage, des courses avec mon fils, des vins blancs à la guinguette mobile, le toboggan de la plaine et j’en passe! Franchement, pour le moment la galère c’est de la retirer, sinon tout le reste est nickel! Je m’en vais de ce pas vers la sdb pour la vider, je vais la laisser cette nuit pour voir ce que ça donne… pour le moment je mets toujours un protège slip back up…« 

Quelques jours plus tard:

« Alleeez ne faites pas les timides!! Je suis sûre que vous mourez d’envie d’un check in sur ma nouvelle cupine 😜!

Et bien… j’adopte!!

Je ne la changerai JAMAIS en dehors de chez moi s’il n’y a pas d’évier dans les toilettes, mais j’ai tout testé pendant ce cycle: la laisser 2h, la laisser 12h! C’est bon! (Pourtant je croyais que j’avais un gros flux, ça se remplit pas très vite cette cup! Ils auraient dû l’appeler « bowl ») j’ai plus ou moins trouvé la technique pour l’enlever, mais en gros, le plus important c’est de se relaxer et de pas être dérangée 🙂 »

6 mois plus tard:

Quand ton homme râle parce que tu ne lui as pas proposé un oeuf à la coque…

Noémie a arrêté au bout de plusieurs mois car elle a eu des vertiges et l’idée de la septicémie due à une cup mal stérilisée l’a hantée. Elle s’y est depuis lors remise et la change même au bureau car il y a un évier dans les toilettes, elle l’a donc complètement adoptée.

Pour celles qui ne seraient pas totalement convaincues par la cup, j’ai demandé à ma soeur qu’elle me donne son écho sur son choix personnel, la culotte menstruelle.

An underwear story:

« Avec les culottes menstruelles, la seule chose qui me rappelle que « les Anglais ont débarqué » ce sont les crampes au ventre (et la fatigue aussi faut avouer).

Je venais de passer presque 5 ans sans règles ( à cause/ grâce à une pillule) et du coup repasser à l’inconfort des serviettes (jetables ou non) ou des tampons c’était juste vraiment pas possible.

J’ai essayé et c’était vraiment compliqué (j’avais complètement oublié l’inconfort et les complications que tout ça entraînait. En plus de s’habituer à un stérilet, il fallait que je me réhabitue aux règles!).

Grâce au site MadmoiZelle, j’ai découvert la marque Fempo et je me suis laissée tenter. Franchement, c’est juste tellement mieux! Pas de sensation d’humidité, d’inconfort si la serviette bouge, on n’a pas peur des taches sur les vêtements! C’est juste merveilleux.

Comme je suis kiné, je dois bouger beaucoup dans mon boulot et que ça soit avec ou sans mes ragnagnas , je dois pouvoir bouger comme je le veux. C’est évidemment pareil quand je fais du sport.

Il y a plusieurs culottes ou boxers selon les types de flux, donc c’est parfait selon les jours ou les types de règles (abondantes ou non).

Elles sont faites pour 12 h. Personnellement, je les laisse même jusqu’à 24h, et aucun soucis.

Elles se rincent une première fois à la main et ensuite on les passe en machine.

Quel confort de se sentir bien dans ses habits pendant ces quelques jours pénibles du mois!« 

Et puis, il y a mon expérience perso, je me suis plutôt tournée vers les serviettes hygiéniques réutilisables.

A cloth pad story

« Je fais partie de celles qui n’ont jamais été très fans des tampons. Ca fait maintenant 3 ans que j’ai acheté trois sortes de serviettes (pour les jours les plus intenses, pour le moment où je commence à aller mieux et puis les dernières qui servent plutôt de protège-slips). Et j’en suis plutôt satisfaite. Elles absorbent vraiment bien, sont assez stables (2 niveaux d’attaches qui se clipsent) et se nettoient facilement (un rinçage dans l’évier et puis à froid en machine). J’ai choisi la marque Cheeky wipes parce que j’avais été extrêmement satisfaite de leurs lingettes réutilisables pour bébé (si vous ne connaissez pas, jetez-vous dessus les yeux fermés). J’ai d’ailleurs conservé une de leurs boîtes avec filet de lavage intégré qui me permet de conserver les serviettes hygiéniques dans un peu d’eau avec un peu d’huile essentielle avant de les laver.

Je n’aime par contre pas trop les utiliser au travail pour des questions de transport et de discrétion. Mais c’est très personnel car je les utilise en général même si je suis hors de chez moi pour la journée, le boulot c’est plutôt un endroit spécial. Ils offrent aussi une pochette de transport assez pratique. Quand je réutilise parfois une version jetable, je sens directement la différence et me sens vraiment moins bien physiquement donc elles sont clairement adoptées en ce qui me concerne.

Je sens par contre que je vais tester les culottes menstruelles pour combiner en fonction des moments avec les serviettes. Je viens d’en acheter de la marque SheThinx (leur mission était plutôt sympa aussi) que je testerai bientôt. »

Voici le petit tour d’horizon pour vous démontrer que c’est en fait assez simple de passer le pas et nettement plus agréable que les versions jetables, en plus de faire un geste pour l’environnement dans lequel vous vivez.

On pourrait également évoquer le « flux instinctif libre » mais là a priori ça ne me parle pas vraiment et ma vie sociale non plus, même si j’aime bien les challenges…

Quelques articles pour aller plus loin:

http://www.slate.fr/story/18707/environnement-impact-regles-protections-periodiques

http://environnement.mongroupe.ca/la-face-cachee-des-menstruations

https://www.ecoconso.be/fr/content/3-bonnes-raisons-deviter-les-protections-hygieniques-jetables

 

J’ai également ajouté quelques vidéos dans les articles. Les vidéos sur ce genre de sujet sont en général assez décomplexées et pleines d’humour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.